En Somalie, le président nomme un nouveau Premier ministre

Abdiweli Sheikh Ahmed, le nouveau Premier ministre somalien.
© REUTERS/Feisal Omar

En Somalie, un nouveau Premier ministre a été nommé par le président, Hassan Sheikh Mohamoudd. Abdiweli Sheikh Ahmed, qui a été désigné, est un nouveau venu en politique. Cet économiste de formation a désormais trente jours pour former son gouvernement dans un contexte de crise politique et d'accusation de corruption.

A l'heure où les accusations de corruption se multiplient contre les autorités de Mogadiscio, le choix d'un économiste peut être vu comme un signe encourageant. Abdiweli Sheikh Ahmed a notamment travaillé à la Banque mondiale, et à la Banque islamique de développement de 2010 à 2013 en Arabie saoudite. Toutefois, ce Marehan de la région du Gedo, né à Bardhera, n'a aucune expérience politique.

Agé de 64 ans et issu de la diaspora puisqu’il est Canadien, Abdiweli Sheikh Ahmed a surtout un profil de technocrate. Or, son prédécesseur, qui n'avait jamais fait de politique non plus, n'avait pas réussi à s'imposer dans l'exécutif, laissant le président Hassan Sheikh prendre toutes les décisions.

→ A (RE)LIRE : Somalie: motion de défiance adoptée contre le Premier ministre

Reste donc à savoir quelle sera sa marge de manœuvre et le premier test sera la formation du gouvernement. Sera-t-il inclusif ou donnera-t-il la part belle au groupe Damul Jadid, très influent dans l'entourage du président ?

Plus largement, si cette nomination est censée mettre fin à la crise politique, les défis restent immenses. Les shebabs occupent toujours une large partie du sud du pays, l'offensive de l'Amisom ayant été suspendue, les relations avec les régions Jubaland et Puntland sont loin d'être au beau fixe et le calendrier électoral, référendum sur la Constitution en 2015 et élections en 2016, semble de plus en plus difficile à respecter.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.