Info RFI: en Centrafrique, Djotodia prêt à dialoguer avec les anti-balaka

L'attente des déplacés cantonnés dans le stade Socati à Bangui, pour une distribution de vivres, le 14 décembre 2013.
© REUTERS/Emmanuel Brau

Le président centrafricain de la transition, Michel Djotodia, se dit prêt à discuter avec les anti-balaka, ces milices armées qui s'en sont pris aux membres de la Seleka, et par extension, aux populations musulmanes. Selon la présidence à Bangui, des contacts ont déjà eu lieu avec un émissaire des anti-balaka.  

Michel Djotodia prêt à tendre la main aux anti-balaka
14-12-2013 - Par RFI
Les anti-balaka sont nos frères (...) Je vais [leur] demander de sortir et ils ne seront jamais inquiétés et dans ce cadre précis nous allons prendre des mesures pour libérer ceux qui sont dans nos murs

A (re)lire : Centrafrique : Michel Djotodia appelle à la réconciliation

Néanmoins, sur le terrain,  la tension reste vive. Pour preuve, des incidents se sont produits lors de la distribution de vivres dans le camp de déplacés situé près de l'aéroport de la capitale, Bangui. L'opération a été suspendue, après que des travailleurs humanitaires se sont retrouvés encerclés par des hommes armés pour certains de machettes.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.