Centrafrique: quel rôle peut jouer l'Europe ?

François Hollande rend hommage aux deux soldats morts sur le terrain centrafricain. Bangui, le 10 décembre 2013.
© REUTERS/Fred Dufour/Pool

Alors que les troupes françaises poursuivent l'opération de cantonnement des groupes armées et que l'aide humanitaire est peu à peu distribuée, l'idée de créer un fonds européen permanent pour agir en Centrafrique fait son chemin. La France a dépensé 650 millions d’euros au Mali et Paris voudrait bien un soutien de l'Union européenne : François Hollande avait indiqué lors de son déplacement au Brésil qu'il demanderait la mise en place d'un tel fonds destiné au financement des opérations d'urgence lors du prochain conseil européen.

Avec notre bureau de Bruxelles,

Au moins le constat est-il partagé par l’ensemble des Vingt-huit. Il ne saurait être question de permettre par l’inaction, que s’installe en Afrique des zones de non droit, des Etats félons ou faillis, des sanctuaires pour terroristes ou pour le crime organisé. Et plus l’intervention militaire pour y remédier est tardive – on le sait – plus elle est condamnée à être difficile et longue.

Mais tout en soutenant politiquement mais souvent comme à regret, l’engagement militaire français au Mali et en Centrafrique, les autres pays de l’UE se montrent peu disposés à envoyer des troupes combattantes et se cantonnent donc dans des rôles logistiques. Et l’Union européenne en tant que telle, limite sa contribution à l’aide humanitaire aux populations civiles.

Un obstacle majeur, reste le financement de ces opérations pour lesquelles la France acquitte bien plus que sa part, sans même compter les pertes humaines parmi ses soldats.
Alors l’idée d’un fonds permanent de gestion de l’action militaire extérieure de l’UE recueille déjà l’adhésion de plusieurs pays. L’on verra jeudi et vendredi prochains comment se positionnent chacun des homologues de François Hollande.

→ à (re)lire: La mission en Centrafrique est « dangereuse mais nécessaire » selon François Hollande

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.