RDC: des hommes du sérail à la tête de la police nationale

Le général Charles Bisengimana est le nouveau patron de la police nationale congolaise.
© AFP PHOTO GWENN DUBOURTHOUMIEU

Le général John Numbi, suspendu depuis plus de trois ans pour son implication présumée dans l'assassinat de deux activistes des droits de l'homme, vient d'être remplacé à la tête de la police nationale. Son successeur s'appelle Charles Bisengimana, dont l'un des seconds n'est autre que Raüs Chalwe.

Le nouveau patron de la police nationale s’appelle Charles Bisengimana. Il assurrait l’intérim à ce poste depuis 2010 et la suspension du général John Numbi, mis en cause dans l’assassinat de deux activistes des droits de l’homme, Floribert Chebeya et Fidèle Bazana.

Cet ancien officier de la garde civile à l’époque de Mobutu, puis de la rébellion du RCD-Goma, compte dorénavant parmi ses adjoints le général Raüs Chalwe, désormais responsable de l’administration et de la sécurité publique. Comme son supérieur, Raüs Chalwe est un homme du sérail. Après dix ans passé à la tête des renseignements généraux et des services spéciaux de la police, il a été affecté dans la province du Bas-Congo. Avec un bilan élogieux : on affirme qu’il a réussi à y faire baisser la criminalité et à mettre au pas les agents de l’ordre indisciplinés.

La police de la capitale est quant à elle désormais placée sous la direction du général Célestin Kanyama, un homme très craint au sein de la population. Selon les observateurs, les autorités de Kinshasa affichent avec ces nominations leur fermeté dans le domaine de la sécurité et de l’ordre public.