A Sydney, 1,5 million de personnes ont assisté aux festivités.
© REUTERS/Jason Reed

Les îles du Pacifique Sud et la Nouvelle-Zélande ont été les premiers pays de la planète à célébrer la nouvelle année 2014, suivis de l’Australie. Sydney a embrasé le ciel austral dans une débauche d'effets pyrotechniques. Dubaï, qui vient d'obtenir l'organisation de l'Exposition universelle de 2020, a pour sa part célébré la nouvelle année dans la démesure. En France, la capitale est placée sous haute surveillance pour la Saint-Sylvestre où des milliers de personnes se pressent sur les Champs-Elysées.

Les îles Tonga, dans le Pacifique, ont été parmi les premiers pays à entrer dans la nouvelle année, avec une grande cérémonie de prière. Dans l'Antarctique, les passagers et l'équipage d'un navire scientifique russe bloqué depuis une semaine par la glace ont célébré l'entrée dans la nouvelle année avec un hymne composé pour l'occasion. En Australie, pas moins de sept tonnes d'explosifs ont illuminé le ciel de Sydney en d'immenses gerbes multicolores. Comme chaque année, Sydney présente un spectacle éblouissant.

Dubaï est rentré dans la nouvelle année avec un spectacle pyrotechnique de six minutes dans le ciel de l'émirat et espère bien entrer avec lui au Livre Guinness des records. Pas moins de 400 000 projectiles ont été tirés depuis deux des îles artificielles construites par la cité-Etat.

Au Japon des millions de personnes se sont rendues dans les temples pour accueillir le Nouvel An dans la contemplation et la prière. Aux Philippines, les festivités ont été bien plus retenues que les autres années, en raison du typhon qui a dévasté une partie du pays. A Tacloban, qui a subi les plus fortes dévastations avec près de 8 000 morts et disparus, les autorités ont cependant organisé un feu d'artifice de minuit pour soutenir le moral de la population.

Le Cap a rendu un hommage à Nelson Mandela, décédé le 5 décembre, avec un concert, des feux d'artifice et la projection en 3D sur la façade de la mairie d'une rétrospective de la vie du Prix Nobel de la paix.

Sur la plage de Copacabana à Rio, plus de deux millions de Brésiliens et de touristes se retrouvent pour assister aux feux d'artifices et concerts en plein air.

En France, la nuit de la Saint-Sylvestre est placée sous haute surveillance avec près de 9 000 policiers, gendarmes, pompiers et militaires mobilisés. Le passage au Nouvel An attire chaque année des centaines de milliers de personnes sur les Champs-Elysées, à Paris.

 
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.