Republier
RDC

RDC: tirs à l'aéroport militaire de Kinshasa, démenti du gouvernement


©

Des tirs ont été entendus ce jeudi 2 janvier dans la soirée sur l'aéroport militaire de Ndolo à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Selon une source aéroportuaire, des soldats ont été amenés à répliquer. Il n'y aurait pas de victime.

Ces coups de feu ont proqué une certaine inquiétude, trois jours après l'attaque de l'aéroport international de Kinshasa et d'autres lieux stratégiques du pays. Des attaques qui auraient fait plus de 100 morts.

Mais selon le porte-parole du gouvernement, Lambert Mendé, contacté par RFI, c'est un militaire qui prêtait ses services ce jeudi soir à une entreprise en tant qu'agent de sécurité, qui a mis en fuite des voleurs, en utilisant son arme.

La police militaire est intervenue pour arrêter ce militaire qui sera poursuivi pour « dissipation de munitions ». Le porte-parole du gouvernement précise que cet incident a eu lieu en dehors de la base militaire de Ndolo.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.