Afrique du Sud: l'enquête sur l’assassinat de Patrick Karegeya se poursuit

Patrick Karegeya, l’ancien chef du renseignement rwandais, a été retrouvé mort le 1er janvier dans un hôtel de Johannesburg.
© France24

L’enquête se poursuit sur la mort de Patrick Karegeya, l’ancien chef du renseignement rwandais retrouvé mort le 1er janvier dans un hôtel de Johannesburg. Son corps a été découvert dans sa chambre d’hôtel à Sandton, un quartier financier de la cité sud-africaine. Il aurait été étranglé. La police sud-africaine, chargée de l’enquête, a indiqué qu’il n’y avait eu aucune arrestation à ce jour.

Une semaine après l’assassinat de Patrick Karegeya, l’enquête avance, selon la police sud-africaine, qui n’en dit pas plus.

Ce mardi 7 janvier au matin, les Hawks, la police anti-criminalité, a nié toute arrestation après des informations selon lesquelles trois Rwandais avaient été interpellés au Mozambique.

Selon Paul Ramaloko, porte parole des Hawks, l’enquête avance : « Nous n’avons arrêté personne. Pour l’instant, nous sommes occupés à traiter les différentes informations que nous avons reçues. Nous sommes satisfaits des avancées obtenues pour le moment. Et notre enquête est toujours en cours. »

Quant au principal suspect dans cette affaire, l’homme d’affaires rwandais Apollo Kiririsi Ismael - avec qui Patrick Karegeya avait rendez-vous le jour de son décès -, il reste toujours introuvable.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.