Un étudiant américain porte plainte contre la CIA pour l’arrestation de Mandela en 1962

Nelson Mandela le 25 février 1990, quelques jours après sa libération.
© Trevor Samson/AFP

Un étudiant américain a porté plainte contre la CIA, l’agence américaine de renseignement, pour son rôle prétendu dans l’arrestation de Nelson Mandela. L’ancien président sud-africain, décédé en décembre 2013, avait été arrêté en 1962 et incarcéré pendant 27 ans. Le plaignant, Ryan Shapiro, un étudiant explique vouloir faire la lumière sur le rôle des Etats-Unis à l’époque.

L’étudiant en doctorat d’histoire s’appuie sur la loi pour la liberté d'information, la « Freedom of Information Act », qui oblige les agences fédérales américaines à transmettre leurs documents à quiconque en fait la demande, sauf pour raisons de sécurité nationale et de secret-défense. L’étudiant thésard explique vouloir éclaircir le rôle du gouvernement américain dans l’arrestation de Nelson Mandela.

Il a réclamé des documents à la CIA qui les lui a refusés. Aussi a-t-il déposé plainte auprès d’un tribunal fédéral de Washington pour que celui-ci oblige l’agence à rendre ces documents publics.

Mandela listé comme terroriste jusqu’en 2008

L’accusation contre la CIA n’est pas nouvelle. L’agence a régulièrement été accusée de transmettre des informations sur le mouvement anti-apartheid au régime sud-africain. L’ANC était perçu comme un mouvement marxiste. Et au début des années 60, le mouvement avait été interdit et classé comme groupe terroriste par le gouvernement sud-africain et américain.

Les Etats-Unis iront même jusqu'à dresser des listes des membres de l’ANC et leur interdire l’entrée du pays. Mandela - désigné comme un terroriste marxiste par Washington - restera d’ailleurs inscrit sur cette liste jusqu'en 2008.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.