Michel Djotodia est désormais en exil au Bénin.
© REUTERS/Alain Amontchi

Michel Djotodia est arrivé au Bénin, où il va vivre en exil. L'ancien président centrafricain a quitté Ndjamena en début d'après-midi ce samedi 11 janvier, au lendemain de sa démission, à l'issue du sommet des chefs d'Etat d'Afrique centrale. Le Bénin où l'ex-chef d'Etat centrafricain a déjà vécu quelques années en exil, a donc accepté de l'accueillir.

C'est à bord d'un avion spécialement affrété par la présidence tchadienne que Michel Djotodia a fait le voyage jusqu'à Cotonou.

Le ministre Béninois des Affaires étrangères l'avait confirmé dans l'après-midi. Son « pays a accepté d'accueillir » l'ancien président, à la demande, dit-il, « des membres de la communauté des chefs d'Etat d'Afrique centrale ». « C'est, a-t-il ajouté, notre contribution à la recherche de la paix en Centrafrique ».

On sait, par ailleurs, de source diplomatique, que Michel Djotodia et Boni Yayi, le président du Bénin, se sont entretenus directement par téléphone.

Déjà deux ans d'exil au Bénin

Michel Djotodia connait bien le Bénin. Il y a déjà vécu en exil. L'ancien chef rebelle s'y était réfugié en 2006 alors que François Bozizé réclamait son retour immédiat à Bangui, l'accusant à l'époque de conspirer contre son régime depuis le Soudan.

Mais Michel Djotodia est finalement incarcéré par les autorités béninoises à la suite d'un mandat d'arrêt délivré par François Bozizé. Il passera 18 mois en prison avant d'être libéré en février 2008. C'est d'ailleurs au cours de cette incarcération qu'il rencontre Chantal Djotodia, l'une de ses épouses. Une Béninoise qui était alors visiteuse de prison.

Chantal Djodotia, qui a quitté Bangui depuis plusieurs semaines déjà, l’a accueilli à l'aéroport.