Ouganda: pour Museveni, une répression accrue envers les homosexuels n’est pas la solution

Le président ougandais Yoweri Museveni.
© AFP Photo/Marc Hofer

La loi controversée durcissant la répression envers les homosexuels ne passera pas en Ouganda. Le président Yoweri Museveni a refusé, ce vendredi 17 janvier, de promulguer cette loi pourtant votée à une écrasante majorité en décembre 2013.

Yoweri Museveni n’approuve pas l’homosexualité mais il pense que ces personnes ont le droit d’exister. Le chef de l’Etat ougandais estime par ailleurs que les gays sont « malades », mais que la répression n’est pas une solution. Voici en substance ce que le porte-parole du président a révélé à la presse, ce vendredi 17 janvier, pour justifier le refus de ce dernier de promulguer un texte qui durcissait la répression contre les homosexuels.

Votée fin décembre par une écrasante majorité du Parlement, cette loi prévoyait en outre la prison à vie pour les récidivistes, ainsi que la criminalisation de la promotion publique de l’homosexualité, autrement dit les discussions de groupes de militants.

Concert de protestations

En refusant de signer ce texte, le président ougandais, même s’il s’en défend, semble céder à la pression internationale. L’annonce du vote de la loi par le Parlement avait en effet causé un concert de protestations de la part des pays occidentaux, à commencer par les Etats-Unis.

Rappelons que l’homosexualité est très mal perçue en Ouganda où les nouvelles églises, inspirées du protestantisme, pullulent. Les organisations de défense des droits de l’homme y dénoncent régulièrement des menaces et violences subies par les gays.

 → A (RE)LIRE : L’homophobie croît en Afrique subsaharienne

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.