RDC: 53 ans après la mort de Patrice Lumumba, quel héritage?

Patrice Lumumba (d.), le 30 juin 1960 à Leopoldville, aux côtés du vice-président du Sénat Joseph Okito, entourés de soldats.
© AFP PHOTO / STRINGER

Hier, vendredi 17 janvier, la République démocratique du Congo (RDC) a célébré le 53e anniversaire de la mort du père de l’indépendance congolaise, Patrice Lumumba, assassiné dans des circonstances jamais élucidées. L’occasion pour son fils François Lumumba de regretter qu’au-delà de la journée de souvenir en l’honneur de ce héros nationaliste, la pensée politique de son père ne soit pas enseignée à l’école ou diffusée à la radio.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.