Republier
Burkina Faso

Burkina Faso: un Front républicain pour une révision de la Constitution?

Dans les rues de Ouagadougou, samedi 18 janvier 2014.
© AFP PHOTO / AHMED OUOBA

Les créateurs du Front républicain, qui rassemble des partis satellites du parti au pouvoir, affirment ne pas s'être constitués pour obtenir la modification de l’article 37 de la Constitution. Sa mise en place montre cependant que l’idée d’un référendum sur la révision de la Constitution gagne du terrain au sein du parti au pouvoir.

Selon un cadre du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), la création du Front républicain a pour but de montrer « la volonté de dialogue » et « l’esprit d’ouverture » du parti au pouvoir, dans le but de trouver un compromis sur les sujets d’intérêt national. « Nous souhaitons nous asseoir pour discuter », souligne-t-il.

Le CDP, tout comme les autres membres du Front républicain, soutient l’idée d’un référendum pour réviser la Constitution. « Ceux qui ont marché disent que le peuple est contre la modification de l’article 37. Pourquoi refuseraient-ils que ce même peuple s‘exprime ? », s’interroge-t-il.

« C’est au nom du peuple que nous gouvernons, et c’est toujours au nom du même peuple que d’autres s’opposent, alors laissons le peuple décider », renchérit Assimi Kouanda, secrétaire exécutif national du CDP.

► A (RE)ECOUTER : Sur RFI, Blaise Compaoré n'écarte pas la possibilité d'un cinquième mandat

Selon un analyste politique, les responsables du CDP ont toujours été animés par l’idée d’un référendum. « Le CDP a toujours été pour le référendum. Et ce Front ne sert qu’à préparer cela. C’est un ballon d’essai », fait savoir l’analyste.

Dans les prochains jours, les membres du Front républicain animeront des conférences, meetings, campagne de sensibilisation afin de donner leur position sur le Sénat et l’article 37 de la Constitution.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.