Cameroun: l'avocate de Lydienne Yen Eyoum accuse le régime Biya de «crispation»

L'avocate franco-camerounaise détenue dans une prison camerounaise depuis janvier 2010.
© DR

Détenue à la prison centrale de Yaoundé depuis le 11 janvier 2010, Me Lydienne Yen Eyoum comparait à nouveau ce vendredi 24 janvier. Il lui est reproché d'avoir indûment perçu la somme d'un milliard de francs CFA dans le cadre de l'opération de recouvrement de 3,6 milliards de francs CFA émis par la société Barry au profit de l'Etat du Cameroun. Mais pour Lydienne Yen Eyoum, qui clame son innocence, l'enveloppe a été détournée par la banque, qui couvrirait les « manipulations et malversations financières » de certains de ses responsables. Me Caroline Wassermann, avocate de Lydienne Yen Eyoum, dénonce les conditions de sa détention et surtout l'opération « épervier » censée lutter contre la corruption au Cameroun.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.