Afrique du Sud, Nkosazana Dlamini-Zuma candidate aux élections parlementaires ?

Nkosazana Dlamini-Zuma sera-t-elle candidates aux élections parlementaires sud-africaines?
© Reuters/Tiksa Negeri

La présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), la ministre sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma quittera-t-elle plus vite que prévu son poste à Addis-Abeba, avant 2016 ? En effet, selon la presse sud-africaine elle pourrait être présente, éventuellement en position éligible, sur la liste de l’ANC aux prochaines élections parlementaires. Une information qui suscite de nombreux commentaires ce mercredi.

Selon la presse sud-africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma se trouve en dix-septième position sur la liste de l’ANC pour l’Assemblée nationale. Pour l’instant, il s’agit d’une liste non officielle. L’ANC a indiqué être toujours en train de procéder à des ajustements et le parti annoncera la composition des listes de ses candidats le mois prochain.

Mais si sa nomination est confirmée, Nkosazana Dlamini-Zuma est certaine d’avoir un poste au Parlement, et peut-être même au sein du gouvernement. Les élections en Afrique du Sud devraient avoir lieu fin avril-début mai, aussi la présidente de la Commission de l’UA devra-t-elle rapidement quitter Addis-Abeba.

Porte de sortie honorable de l’UA ?

Selon David Hornsby, analyste à l’université de Witwatersrand, ce départ rapide est surprenant, étant donné qu’elle vient à peine de prendre ses fonctions à Addis-Abeba. Hornsby ajoute que sa nomination sur une liste électorale serait une porte de sortie gracieuse pour la présidente de la Commission.

Nkosazana Dlamini-Zuma est loin de faire l’unanimité à Addis-Abeba. Pendant son mandat, elle a passé plus de temps en Afrique du Sud qu’au sein de l’UA. Et ses relations avec les pays d’Afrique francophones sont pour le moins distantes.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.