Centrafrique: le gouvernement tchadien dément tout agissement en dehors du cadre de la Misca

Un soldat tchadien de la Misca dans une rue de Bangui, le 22 janvier 2014.
© REUTERS/Siegfried Modola

Le gouvernement tchadien met au défi Human Rights Watch d’apporter toute preuve matérielle de son parti pris dans le conflit centrafricain. En réaction au rapport publié par l’ONG de défense des droits de l'homme faisant état de la complicité de certains éléments tchadiens de la Misca avec la Seleka, le porte-parole du gouvernement tchadien dénonce une campagne malveillante contre son pays.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.