Catherine Samba-Panza en visite au Congo-Brazzaville

Catherine Samba-Panza, la nouvelle présidente centrafricaine de transition, ici le 21 janvier à Bangui.
© REUTERS/Siegfried Modola

La présidente centrafricaine Catherine Samba-Panza s'est rendue ce samedi 8 février à Brazzaville pour une visite d'une journée qui doit lui permettre de rencontrer son homologue Denis Sassou-Nguesso. C'est son premier déplacement à l'étranger depuis qu'elle a été élue. Un déplacement au cours duquel il devrait être question de sécurité et de finances.

Catherine Samba-Panza accorde donc sa première visite de chef d'État de transition au médiateur de la crise centrafricaine. La présidente est arrivée au Congo-Brazzaville à la tête d'une délégation resserrée. Le choix des ministres qui l'accompagnent – ceux de la Sécurité et des Finances – donne une première indication sur la teneur des échanges à venir.

→ A (RE)LIRE : La CPI ouvre un examen préliminaire sur les crimes commis en Centrafrique

« C'est une visite de courtoisie, d'échange sur l'évolution de la situation depuis son élection jusqu'à ce jour, explique la conseillère diplomatique de la présidente. La présidente pense qu'elle a besoin de dialoguer avec le chef de l'État congolais sur la façon de mener la transition jusqu'à son terme ».

Le poids économique du Congo-Brazzaville

Catherine Samba-Panza viendra probablement chercher quelques conseils sur la façon de remplir les caisses de l'État. C'est en effet déjà le président congolais qui avait injecté dans le trésor public 25 milliards de francs CFA pour permettre le paiement des fonctionnaires. Et Denis Sassou-Nguesso est persuadé de la nécessité d'un « soutien financier immédiat » à la Centrafrique pour l'aider à sortir de la crise.

→ A (RE)LIRE : Denis Sassou-Nguesso: «Il faut un soutien financier et humanitaire en Centrafrique»

La présidente de transition arrive en tout cas en terrain ami. Selon différentes sources Denis Sassou-Nguesso a été l'un des soutiens de sa candidature à la présidence de transition.

Une nouvelle maire pour Bangui

Yacinthe Wodobodé succède à la mairie de Bangui à Catherine Samba-Panza, nommée présidente. Les autorités ont confirmé ce vendredi soir à RFI la signature du décret de nomination. Yacinthe Wodobodé fut ministre de la Justice sous la présidence de François Bozizé et avait occupé les fonctions de coordonnateur du Comité national de lutte contre le sida.
 

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.