Republier
RCA

Centrafrique: violents incidents à l'aéroport de Bangui

Un homme blessé lors des incidents de la matinée à l'aéroport de Bangui a été évacué à l'hôpital communautaire de Bangui, ce mercredi 19 février 2014.
© REUTERS/Luc Gnago

Des tirs nourris d'armes automatiques et des explosions de roquettes et de grenades étaient entendus ce matin aux abords de l'aéroport de Bangui où des manifestants ont érigé des barricades contre la présence des forces internationales. A la mi-journée, la situation reste tendue avec toujours des tirs sporadiques.

Hier soir, un convoi de l'armée tchadienne est venu pour évacuer les quelque 3 000 ressortissants tchadiens qui se trouvaient encore dans le centre de transit près de l'aéroport. Ces opérations d'évacuations ont lieu régulièrement depuis décembre et à chaque fois des groupes présumés anti-balaka tentent de s'y opposer.

C'est ce qui s'est à nouveau passé ce mercredi matin. Ces groupes qualifiés de « criminels » par la Misca, la Mission africaine de maintien de la paix, ont érigé des barricades sur toutes les routes qui menaient à l'aéroport. Il y avait plusieurs barrages - certains parlent de huit - rien que sur l'avenue des Martyrs.

Le convoi de l'armée tchadienne a finalement pu partir aux environs de 8h ce matin mais il y a eu des échanges de tirs à l'arme lourde, assez nourris. Les troupes de la Misca sont intervenues mais il leur a fallu du temps pour démonter les barricades car elles étaient tenues non seulement par des milices mais aussi par des civils qui, comme chaque fois, étaient venus manifester contre la présence des forces étrangères. Des manifestations que plusieurs observateurs qualifient d'« orchestrées ».

Finalement, à la mi-journée, la Misca a assuré avoir démantelé tous les barrages et a affirmé que les activités ont pu reprendre à l'aéroport. C'est encore difficile de faire un premier bilan de ces affrontements... Mais 16 blessés, majoritairement par balles, ont été acheminés vers l'hopital communautaire de Bangui.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.