En images: Avec les troupes de Sangaris à Bouar en Centrafrique

Inspection précise d’une roquette.
© RFI/BH

Les troupes de l’armée française de l’opération Sangaris sont installées dans la ville de Bouar, à 450 km environ au nord-ouest de Bangui, sur la route qui rejoint la frontière Camerounaise. Cet axe sert à acheminer les vivres et matières premières par convoi depuis la ville de Garoua au Cameroun vers Bangui, la capitale centrafricaine.

A Bouar, une des missions des soldats français consiste à sécuriser la ville et, notamment, inspecter les lieux qui sont susceptibles de servir à dissimuler des armes. Suite aux renseignements reçus, ils organisent des patrouilles pour interroger les suspects, procéder à des fouilles, saisir les armes et les détruire.

Ce sont souvent des armes blanches qu’ils découvrent, couteaux de chasse, poignards, sagaies, arcs, mais aussi des fusils, kalachnikovs, mitrailleuses, pistolets de différents calibres. Et même des obus de mortier, lance-roquettes et des grenades.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.