Zimbabwe: Robert Mugabe, en grande forme, fête ses 90 ans

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, fêtant ses 90 ans à Marondera, le 23 février 2014.
© REUTERS/Philimon Bulawayo

Quatre-vingt-dix ballons lâchés dans le ciel pour célébrer ses 90 ans. La scène se déroule au Zimbabwe où le président Robert Mugabe, vétéran du continent africain, a célébré son anniversaire. Lâchers de ballons et musique au cours d'une mise en scène savamment orchestrée. Pendant plus d'une heure, celui qui dirige son pays d'une main de fer depuis trente-quatre ans, a prononcé un discours à sa gloire.

Il semblait plutôt heureux à la tribune. Robert Mugabe n'avait pas pu fêter son anniversaire le jour dit, puisque le 21 février il était encore à Singapour où, officiellement, il s'est fait opérer de la cataracte à l'œil gauche.

Heureux et avec la volonté de montrer sa bonne santé : « Je me sens aussi jeune et l'énergie d'un garçon de neuf ans », a lancé le président zimbabwéen, costume noir, cravate rouge. Rouge comme les foulards de ceux qui assistaient à l'événement.
C'est une tradition pour son anniversaire. Une foule de plusieurs milliers de personnes, surtout des écoliers, venus en bus avec leurs enseignants.

→ A (RE) LIRE : A 90 ans, la santé de Mugabe alimente les rumeurs

Il n'y a pas de discours de Robert Mugabe sans pique à destination de la communauté internationale. « Ceux qui s'opposent à nous et qui nous avaient imposé des sanctions ont été bluffés », a déclaré le président zimbabwéen, ajoutant que la Zanu-PF, son parti, avait bel et bien gagné les élections l'an dernier. Pour rappel, l'opposition, les observateurs nationaux et internationaux avaient soulevé de nombreuses irrégularités avant, pendant et après ces scrutins.

Un mot également à l'égard de l'ancienne puissance coloniale, une tradition également. « Britanniques, on ne vous hait pas, on aime seulement notre pays et notre liberté », a lancé le nonagénaire au pouvoir depuis trente-quatre ans.

Quatre-vingt-dix ballons et 90 vaches pour ses 90 ans, un gigantesque gâteau de 90 kilos dont Robert Mugabe a évidemment mangé une part. Une fête gargantuesque qui, selon certaines estimations, aurait pu coûter jusqu'à 41 millions de dollars quand la majorité des Zimbabwéens, eux, vivent avec moins de 2 dollars par jours.