Republier
RCA

Pour Catherine Samba-Panza, le problème en RCA est communautaire

La présidente centrafricaine de la transition Catherine Samba-Panza.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

La présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza a « exhorté » ce mercredi, les forces française et africaine en RCA « à faire usage réellement des mandats » de l'ONU pour « mettre hors d'état de nuire les éléments incontrôlés ». Elle s'est aussi exprimée sur les violences qui chaque jour continuent à secouer Bangui.

Le fait que les communautés musulmanes quittent massivement le pays est une véritable préoccupation.
Catherine Samba-Panza
27-02-2014 - Par RFI

La Croix-Rouge centrafricaine a annoncé mercredi avoir ramassé onze cadavres, dont certains gravement mutilés, mardi et mercredi à Bangui, en raison des violences qui ont secoué notamment le quartier musulman PK5.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.