Republier
Burundi

Burundi: pour le président de l’Uprona, le pouvoir cherche à diviser les partis politiques

Le président débarqué de l'Uprona, Charles Nditije, entouré de quelques militants se heurte à un barrage de la police.
© RFI/Esdras Ndikumana

Lundi sur RFI, le porte-parole adjoint de la présidence burundaise a démenti toute ingérence dans les affaires des partis politiques. Pour Charles Nditije, le président de l'Uprona destitué par le pouvoir et qui dit être toujours soutenu par 94% des membres du parti, la présidence cherche au contraire à créer des dissensions au sein des partis politiques de peur de perdre les élections.

Le parti au pouvoir veut diviser les partis politiques pour en faire des partis satellites.

Charles Nditije
04-03-2014 - Par Sonia Rolley

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.