Togo: rencontre historique entre Faure Gnassingbé et Jean-Pierre Fabre

Le leader de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Jean-Pierre Fabre.
© AFP PHOTO / EMILE KOUTON

Ils ne s'étaient pas parlés depuis 2010. Au Togo, a eu lieu une rencontre importante entre le pouvoir et l'opposition. Le président Faure Gnassingbé a reçu ce mercredi 5 mars, et à sa demande, Jean-Pierre Fabre, l'un des principaux chefs de l'opposition, leader de l'Alliance nationale pour le changement (ANC). L'opposition souhaitait discuter de la mise en œuvre des réformes avant la présidentielle de 2015.

C’est une rencontre très attendue puisque c’est la première depuis 2010. A cette époque, Jean-Pierre Fabre prenait la place de son mentor, Gilchrist Olympio, pour devenir le leader de l’opposition.

C’est une première rencontre aussi puisque l’Alliance nationale pour le changement (ANC), le parti de Jean-Pierre Fabre, conteste la légitimité du pouvoir de Faure Gnassingbé et le manifeste chaque samedi depuis quatre ans à la plage.

Dans la perspective des échéances présidentielles de 2015, cette rencontre entre Jean-Pierre Fabre et Faure Gnassingbé peut décrisper le paysage politique mouvementé depuis bientôt cinq ans.

L’accord politique global, qui demande ces réformes, préconise un consensus entre les acteurs politiques.
Jean-Pierre Fabre
05-03-2014 - Par Peter Dogbe

Elle permet aux deux hommes d’abord de trouver des points d’accord sur les réformes : surtout à la limitation des mandats présidentiels et au mode de scrutin contenu dans l’accord politique global, et les recommandations de la Commission vérité, justice et réconciliation.

L'Assemblée nationale au centre des discussions

Les réformes pour le président de la République doivent se faire dans le cadre de l’Assemblée nationale. Il l’a  d'ailleurs notifié au leader de l’opposition dans un échange de courrier la semaine dernière.

Pour Jean-Pierre Fabre, l’Assemblée nationale est « le cadre de la loi de la majorité. L’accord politique global, qui demande ces réformes, préconise un consensus entre les acteurs politiques. »

A cette première rencontre avec Faure Gnassingbé, d’autres sont attendues la semaine prochaine avec le Premier ministre. Ils s’entendront peut-être sur un cadre des réformes avant 2015.

→ A (RE) LIRE : Togo : inculpation de Jean-Pierre Fabre et d'Abass Kaboua