Mohammed VI au Gabon, un partenaire privilégié du Maroc

Mohammed VI, ici au Mali, s'est aussi rendu en Guinée Conakry et en Côte d'Ivoire, avant de se rendre au Gabon.
© REUTERS/Joe Penney

Après le Mali, la Côte d’Ivoire et la Guinée, le roi du Maroc se rend au Gabon, dernière destination de son périple africain. Comme lors de chaque étape de son voyage, le Maroc et le Gabon comptent signer dès ce jeudi plusieurs accords pour renforcer une coopération économique déjà très ancienne.

Très jeune, Mohamed VI était déjà un habitué du palais du bord de mer à Libreville. Son père Hassan II entretenait des relations privilégiées avec Omar Bongo Ondimba, père d’Ali Bongo.

Grâce à cette coopération, le Maroc a toujours été la deuxième destination des étudiants gabonais, après la France. Des gardes corps marocains veillaient même sur Omar Bongo. La mosquée Hassan II de Libreville est un don du Maroc. Libreville, enfin, a fait appel aux médecins marocains pour son nouvel institut de cancérologie.

Tournant économique

Sous Ali Bongo, la coopération a pris un tournant plus économique. Maroc Télécom a réussi à s’implanter au Gabon, tout comme Attijariwafa Banque. Les Marocains exploitent l’or et sont présents dans le transport maritime.

Par ailleurs, Rabat a commencé la construction d’une usine de ciment d’une capacité d’un million de tonnes. L’usine sera livrée en 2015, une aubaine pour le Gabon qui importe le ciment de Chine. La production locale étant très faible.