Republier
Libye

Libye: Tripoli menace de bombarder le pétrolier nord-coréen

Le Premier ministre Ali Zeidan, lors d'une conférence de presse à Tripoli, le 8 mars 2014.
© REUTERS/Ismail Zitouny

Depuis la chute du régime Kadhafi, la partie est du pays, la Cyrénaïque, est tenue par des groupes rebelles. Ces combattants bloquent au moins trois ports qui permettent d’exporter habituellement la principale richesse du pays : le pétrole. Ce blocage a entraîné une chute de la production à 250 000 barils par jour contre 1,5 million avant le début de la contestation. Aujourd’hui, on assiste à une nouvelle tension avec le gouvernement. Pour la première fois, les rebelles cherchent à exporter directement du brut.

Le pétrolier « Gloire du matin » immatriculé en Corée du Nord est arrivé discrètement ce samedi matin dans le port d’Al Sedra. Ce port, situé dans la Cyrénaïque dans l’est du pays, est tenu depuis juillet 2013 par des milices hostiles aux autorités de Tripoli. Ces katibas, qui contrôlent également des puits de pétrole, réclament l’autonomie de leur région. 

Et pour la première fois, les miliciens cherchent depuis ce samedi matin à exporter ce brut. Une tentative qui provoque la colère du gouvernement : le vice-ministre de la Défense Khaled al-Chérif a déclaré que le navire « serait bombardé ou intercepté en mer par la marine s’il cherchait à quitter la Libye les cales remplies de brut ».

Le Premier ministre Ali Zeidan a de son côté exigé le départ du navire immédiatement et à vide. « S’ils ne suivent pas les instructions, le tanker sera bombardé et ce sera une catastrophe écologique », a affirmé le chef du gouvernement.

Ces menaces n’ont pas provoqué de réactions, le pétrolier est toujours à quai et le leader des rebelles a expliqué cet après-midi : « Nous avons commencé à exporter du pétrole et ce chargement, c'est notre première livraison ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.