Republier
RCA

Samedi meurtrier à Bangui

Combattant anti-balaka, à Bangui, Centrafrique, le 22 février 2014.
© REUTERS/Luc Gnago

Sept personnes ont été tuées à Bangui ce samedi 8 mars, apprend-on de source médicale. La veille, quatre musulmans avaient été assassinés.

Même si la présidente de la transition centrafricaine Catherine Samba-Panza estime que l'insécurité à Bangui a baissé significativement, les meurtres et les exactions se poursuivent. La journée de samedi a même été particulièrement violente avec sept personnes assassinées, selon des sources médicales, dont quatre au quartier PK5. Ces violences font suite à l'assassinat vendredi de quatre musulmans dans des conditions atroces près de Mpoko.

Les tensions interreligieuses restent vives dans la capitale. Mais aussi en province. Ce samedi toujours, un convoi de dix camions transportant des musulmans de la ville de Boda devait quitter cette localité pour rejoindre Bangui, mais le départ a été reporté. À Boda vivent toujours 11 000 musulmans qui ne sentent pas en sécurité malgré la présence des forces internationales qui séparent les quartiers chrétiens et musulmans. Les musulmans qui veulent quitter Boda devraient dans un premier temps rejoindre Bangui.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.