Madagascar n’a jamais importé autant de riz qu’en 2013

Plus de 410 000 tonnes de riz ont été importées en 2013.
© Getty Images

Madagascar est l'un des pays parmi les plus grands consommateurs de riz par personne dans le monde. Exportateur de riz jusqu'aux années 70, il est devenu un pays importateur. Selon une étude malgache et britannique qui vient de paraître, les trois quarts des Malgaches de la zone agricole déclarent ne pas produire suffisamment de riz pour nourrir leur famille. 

Madagascar, qui fut exportateur de riz jusqu'aux années 1970, a importé deux fois plus de riz en 2013 qu'en 2012, et c'est un record.

Pour Hélène David-Benz, agroéconomiste au Cirad, partenaire de l'Observatoire du riz à Madagascar, il y a plusieurs raisons à cela. D'abord, le manque de pluies et les invasions de criquets l'année dernière ont fait baisser la production nationale de 12%, par rapport à l'année 2012.

Mais il y a aussi un paradoxe : importer du riz revient moins cher que de consommer le riz malgache, victime d'un manque d'infrastructures, d'un rendement des rizières faible et de l'absence d'une filière commerciale organisée.

Enfin , l'année 2013 était une année d'élections, présidentielle et législatives. Importer du riz, c'était la garantie d'avoir des prix plutôt stables et plutôt bas, donc une relative paix sociale.

Un paysage de rizières

Madagascar fut exportateur de riz jusqu'aux années 1970 et la Grande île est connue pour ces paysages de rizières notamment dans le centre. Les Malgaches, qui vivent majoritairement en zone rurale, sont parmi les plus grands consommateurs de riz dans le monde avec 111 kg par an et par personne.

Pourtant aujourd'hui, 76% de la population n'atteint toujours pas le niveau minimum de calories par jour, et près de la moitié des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.