Republier
Gambie

La Gambie veut abandonner l’anglais comme langue officielle

Yahya Jammeh, le président gambien.
© AFP PHOTO / SEYLLOU

En Gambie, le président Yahya Jammeh s'en prend une nouvelle fois aux anciens colons anglais. Après avoir quitté le Commonwealth en octobre 2013, car il jugeait cette institution des pays anglophones coloniale, le président en poste de 1994 vient d'annoncer qu'il souhaitait que la langue anglaise ne soit plus la langue officielle du pays.

Chapelet en main, Yahya Jammeh écoute celui qu’il vient de nommer chef du système judiciaire gambien, un Pakistanais. Le président en tenue blanche est assis au bout d’une longue table en bois, entouré de sa femme, de certains ministres.

Au cœur de son long discours diffusé à la télévision nationale, où chaque phrase-clé est applaudie par l’assistance, il s’en prend aux anciens colons britanniques et affirme que d’ici peu la langue anglaise ne sera plus la langue officielle. « Tout ce qu’ils ont fait c’est piller, piller et piller… La seule chose qu’ils nous ont laissée c’est malheureusement la langue anglaise, que nous allons très bientôt abandonner au profit d’une langue locale. Parce que nous ne pouvons plus continuer de croire que pour être un gouvernement vous devez parler une langue étrangère. Nous allons parler notre propre langue », déclare alors le président.

Yahya Jammeh, qui s’exprime sans notes, ne donne pas de calendrier et n’indique pas non plus quelle langue pourrait remplacer à terme l’anglais. Le wolof, le diola et le mandingue, sont couramment parlés dans le pays. Les observateurs notent enfin que pour annoncer que l’anglais ne sera plus bientôt la langue officielle de la Gambie, le président Yahya Jammeh s’exprime justement en anglais.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.