La nouvelle lubie du président gambien

Yahya Jammeh.
© IISD/Earth Negotiations Bulletin/Wikimedia Commons

Le président gambien indique que son pays va bientôt abandonner l'anglais, actuellement sa langue officielle, au profit d'une langue nationale sans préciser laquelle, ni fournir de calendrier. L'année dernière, la Gambie avait décidé son retrait avec effet immédiat du Commonwealth, en qualifiant cette organisation des pays anglophones de « coloniale ». Mais le président Yahya Jammeh qui règne en maître sur la Gambie depuis 1994, n'est pas à une lubie près et son régime est régulièrement critiqué pour des violations de libertés.

Yahya Jammeh est un farouche opposant à la liberté de la presse et aux droits de l’homme. On se souvient de l’assassinat en décembre 2004 du journaliste Deida Hydara dont le président a affirmé qu’il faisait le malin avec sa chronique « Good Morning, Mr President ». « Les services de renseignements et moi-même lui avons dit : "Good night, Mr Hydara". »

Doutes sur la santé mentale du président

Mais de nombreux spécialistes doutent de la santé mentale du président gambien qui se dit « exceptionnel » avec l’ambition de présider aux destinées de son pays pendant des milliards d’années. Connu pour avoir reçu une formation militaire, mais aucune médicale, il prétend guérir l’asthme, l’hypertension artérielle et le diabète, grâce à des songes la nuit où ses ancêtres lui donnent les remèdes de médecines traditionnelles.

Président « guérisseur »

Mais Yahya Jammeh est aussi guérisseur du sida. Son médicament : un simple mélange de 7 herbes médicinales, associé à des prières musulmanes dont lui seul à le secret. Mais il refuse de donner la recette de son remède miracle. Les guérisons supposées ne sont bien sûr pas reconnues par l’Organisation mondiale de la santé.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.