Optimisme de rigueur du président malgache en tournée américaine

Hery Rajaonarimampianina, le nouveau président malgache, lors de son investiture le 25 janvier à Antananarivo.
© REUTERS/John Friedrich

Le nouveau président de Madagascar Hery Rajaonarimampianina est en visite aux Etats-Unis avec l’objectif de ramener les donateurs internationaux dans son pays. A New York, le président malgache a rencontré lundi le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon pour lui faire part, a-t-il dit, de «la volonté de développement durable» de son pays. Il a aussi affirmé que la nomination d’un Premier ministre qui se fait attendre depuis plusieurs mois allait «s’accélérer».

La tournée internationale du nouveau président malgache Hery Rajaonarimampianina se poursuit aux Etats-Unis. Il veut convaincre les bailleurs de fonds de réactiver leur aide. Le chef de l'Etat doit rencontrer ce mardi le directeur de la Banque Mondiale ainsi que des responsables du FMI.

Hier, c'est avec Ban Ki-moon le secrétaire général de l'ONU qu'il avait rendez vous. Hery Rajaonarimampianina lui a fait part de sa volonté de développer durablement Madagascar.
Mais les bailleurs avaient posé comme condition l'achèvement du processus de transition. Or à Madagascar, la classe politique ne s'est toujours pas mise d'accord sur le nom du futur premier ministre. Résultat, il n'y a pas non plus de nouveau gouvernement. Mais le président malgache a voulu se montrer optimiste : « La mise en place d'un gouvernement a certes tardé un peu. Mais ça va se faire bientôt. Ça n'entame pas tant que ça nos relations avec les bailleurs de fonds. Les discussions sont en cours. Ça va venir bientôt. Il faut que tout cela se fasse dans cadre de la réconciliation nationale. Bien évidemment la nomination d'un nouveau gouvernement et d'un Premier ministre en fait partie. J'ai toujours prôné l'ouverture dans la mise en place de mon nouveau gouvernement ».

Le nouveau président malgache a aussi indiqué son intention de rencontrer aux Etats-Unis des responsables du géant pétrolier américain Exxo Mobile pour discuter de nouveaux travaux d'exploration pétrolière sur la grande île.

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.