Jacob Zuma: sa maison payée par le contribuable, mais il ne savait pas

Vue de la résidence secondaire du président sud-africain Jacob Zuma à NKandla.
© REUTERS/Rogan Ward/Files

En Afrique du Sud, le chef de l'Etat va devoir rembourser des travaux effectués dans sa résidence privée payés par les contribuables. C'est la médiatrice chargée de la lutte anticorruption qui l'a annoncé, ce mercredi 19 mars.

Au coeur de la polémique, quinze millions d'euros d'argent public qui ont été utilisés pour rénover la maison privée du président Jacob Zuma. L'affaire a éclaté en 2009. Le gouvernement a d'abord tenté d'enterrer l'affaire puis de justifier les dépenses, expliquant qu'il s'agissait de rénovations pour améliorer la sécurité.

Après des années d'enquête et de pressions, la médiatrice Thuli Madonsela est arrivée aux conclusions suivantes : non, toutes les rénovations ne sont pas d'ordre sécuritaire comme par exemple une piscine, un amphithéâtre ou encore une clinique. Le président et sa famille ont personnellement bénéficié de ces rénovations.

Question importante, le président était-il au courant de ces travaux supplémentaires ? Non, répond la médiatrice. Il n'a pas menti au Parlement lorsqu'il a assuré ne pas être informé de tous ces travaux. En revanche, son entourage, et notamment le ministre de la Police, aurait dû l'informer de ces coûts exhorbitants.

La médiatrice propose donc que Jacob Zuma rembourse une partie des travaux. Elle recommande également qu'il sanctionne les ministres responsables. Le président a deux semaines pour répondre au Parlement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.