Reprise du procès des assaillants présumés du général Nyamwasa

Le général Kayumba Nyamwasa, le 21 juin 2012 à Johannesburg.
© Reuters/Siphiwe Sibeko

En Afrique du Sud, le procès des auteurs présumés de tentatives d’assassinat contre l’ancien chef d’état-major rwandais Kayumba Nyamwasa, en juin 2010, reprend ce vendredi près de Johannesburg. Un procès sensible, car le général Nyamwasa accuse les autorités rwandaise d’être derrière ces tentatives.

La première tentative d’assassinat a lieu le 19 juin 2010 lorsque des hommes armés tirent sur Kayumba Nyamwasa non loin de sa résidence à Johannesburg. Le général rwandais en exil est blessé au ventre. La deuxième tentative se produit quelques jours plus tard, cette fois à l’hôpital où il est soigné.

Six personnes sont arrêtées, trois citoyens rwandais et trois citoyens tanzaniens. Tous plaident non coupable. Kayumba Nyamwasa accuse quant à lui le gouvernement rwandais d’être derrière ces tentatives d’assassinat. Car l’ancien chef d’état-major était un proche du président rwandais, avant de tomber peu à peu en disgrâce.

Après avoir fui son pays au début de l’année 2010 et avoir demandé l’asile politique en Afrique du Sud, Kayumba Nyamwasa devient un opposant au président Kagame. Depuis, il soutien que Kigali veut l’éliminer car il en sait trop sur le régime et ses secrets. Le procès qui reprend ce vendredi dure depuis plus de trois ans. Il est peu probable qu’on apprenne un jour qui sont les vrais commanditaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.