Tunisie: reprise du procès de plusieurs policiers accusés de viol

Les manifestants soutenant la jeune femme violée par des policiers, le 2 octobre 2012 devant le tribunal de Tunis.
© REUTERS/Zoubeir Souissi

Nouvelle audience aujourd'hui à Tunis du procès de deux policiers accusés de viol depuis septembre 2012 par une jeune Tunisienne connue sous le pseudonyme de « Meriem ». Un troisième policier est accusé d'avoir extorqué de l'argent à son fiancé. Les audiences à chaque fois très brèves ont jusqu’ici toutes été reportées.

Déjà une dizaine d'audiences, mais aucune plaidoirie sur le fond. La dernière avait été reportée mi-février à l'initiative des avocats des policiers pour examiner les demandes présentées par la défense de Meriem.

Sa défense va tenter de prouver les séquelles du viol, dépression, état de stress post-traumatique, rapport médical à l'appui. Elle souhaiterait également traduire le troisième policier qui avait tenu son fiancé à l'écart pour complicité. Elle tente par ailleurs d'obtenir un document du ministère de l'Intérieur attestant que l'un des trois agents avait déjà commis des faits similaires. Une demande restée lettre morte. Un silence qui ne fait que confirmer les certitudes de la partie civile.

Nombreuses menaces contre la victime

En attendant, la jeune femme craint de ne plus supporter toutes ces confrontations avec les trois accusés et leurs familles dont certains membres lui ont envoyé des menaces. Elles ont été versées au dossier.

Cette nouvelle audience devrait enfin être consacrée à l'interrogatoire des policiers et aux plaidoiries. La précédente s'était déroulée à huis clos, contre l’avis de Meriem. Elle disait pourtant préférer cette option à l'absence de médias dans la salle.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.