Bénin: les travaux de la ligne ferroviaire Cotonou-Niamey sont lancés

De gauche à droite : Mahamadou Issoufou, Vincent Bolloré et Boni Yayi lors du lancement de la construction de la ligne Cotonou-Niamey, mardi 9 avril..
© REUTERS/Charles Placide

Après Niamey, c'est à Cotonou que le chantier des travaux de la ligne de chemin de fer reliant le Bénin au Niger a été lancé mardi 8 avril au matin par le président Boni Yayi. Cette ligne n'est qu'un tronçon d'une boucle ferroviaire qui reliera à terme Abidjan à Cotonou via Ouagadougou et Niamey plus un tronçon Togo-Bénin.

Le train, fil d'Ariane entre des pays enclavés comme le Burkina et le Niger et les portes sur l'océan que sont Abidjan, Cotonou et Lomé, est une chimère trop longtemps restée au fond d'un carton qui est en passe de voir le jour. D'abord dans son tronçon oriental : d'ici deux ans, Niamey sera reliée à Cotonou via Dosso et Parakou.

Cette ligne représente un atout majeur pour le Niger, producteur exportateur d'uranium. Jusqu'ici, le transport du « yellow cake » se fait par camions, détruisant un réseau routier déjà très fragile. Cette boucle ferroviaire servira à la fois pour les trains de marchandises, mais aussi pour le transport de passagers afin de faciliter les déplacements des personnes à travers la sous région. Au total, ce transouest africain parcourra prés de 3 000 kilomètres.

C'est le groupe français Bolloré qui a été choisi comme partenaire stratégique du projet et qui devra mobiliser les ressources nécessaires pour financer ce chantier. Le coût total est estimé à 1 000 milliards de francs CFA. Le début des travaux sur le tronçon Abidjan-Ouagadougou est prévu pour le mois d'août.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.