Rwanda: la FIDH critique sur le respect des libertés

Une vue aérienne de Kigali.
© Getty Images

La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme se dit inquiète après la disparition d'un patron de radio cette semaine au Rwanda. Le directeur de la radio confessionnelle rwandaise Amazing Grace, Cassien Ntamuhanga, a disparu lundi 7 avril après avoir assisté aux commémorations du génocide de 1994. Pour l’ONG, la situation des droits de l'homme se dégrade dans le pays.

Ce qui nous inquiète, ce sont les atteintes aux libertés publiques et individuelles au Rwanda, particulièrement la liberté de presse.

Florent Geel
11-04-2014 - Par Sonia Rolley

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.