Republier
Rwanda France

La municipalité de Kigali veut la destruction du centre culturel français

Le 15 avril, une obligation de destruction du centre culturel français à Kigali sous les 15 jours a été envoyé à l'ambassade de France.
© AFP PHOTO / Stephanie Aglietti

Depuis le 16 avril, le centre culturel français de Kigali est fermé. La municipalité l'a exproprié du terrain qu'il occupait, officiellement en raison du non-respect du plan d'urbanisme. Pour rappel, entre 2006 et 2010, période de rupture des relations diplomatiques entre la France et le Rwanda, l’institut français avait été fermé.

Le bâtiment blanc de plain pied de l’Institut français au Rwanda est désormais vide. Sur le portail fermé, une feuille de papier blanc indique en kinyarwanda, français et anglais qu’il est interdit de pénétrer dans l’enceinte. Depuis le 16 avril, l’ensemble du matériel et du mobilier du centre culturel a été déménagé dans une résidence appartenant à l’ambassade. Pour l’heure, faute d’une solution de relogement toutes les activités qui se déroulaient à l’intérieur du centre sont suspendues.

Selon le maire de Kigali, qui dément tout lien entre cette expropriation et la crise diplomatique que traversent le Rwanda et la France, le terrain occupé par l'IFR – et sur lequel l’ambassade bénéficiait d’un bail emphytéotique – n'était « pas utilisé rationnellement », contrairement à ce que prévoit la loi d'urbanisme. Selon la municipalité, la mise en demeure de l’Institut français datait de novembre 2013. Elle a été suivie en mars 2014 d’une demande de confiscation du terrain pour non-exploitation. Enfin, le 15 avril, une obligation de destruction du bâtiment inoccupé sous les 15 jours a été envoyée à l’ambassade France. La municipalité avance des questions de sécurité pour exiger cette destruction.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.