Republier
Mali

Hommage des journalistes maliens à Ghislaine Dupont et Claude Verlon

Claude Verlon (centre) et Ghislaine Dupont (droite) à Kidal, en 2013.
© RFI

Le Mali célébrait ce samedi 3 mai la Journée mondiale de la liberté de la presse. Les journalistes maliens ont saisi l'occasion pour rendre hommage aux deux journalistes de RFI, tués en novembre dernier dans le nord du Mali.

À Bamako, la Journée mondiale de la liberté de la presse a été également l’occasion de rendre hommage à Ghislaine Dupont et Claude Verlon. « Ils ont été lâchement assassinés. Qu’on leur rende hommage aujourd’hui, ce n’est que mérité », remarque Chaana Takiou, directeur de publication du journal privé 22 Septembre. Des radios privées de Bamako ont ainsi diffusé des reportages qu’avait réalisés Ghislaine Dupont.

Certains journalistes maliens ont profité de l’occasion pour s’interroger sur les enquêtes en cours pour trouver les meurtriers des journalistes. « On se pose beaucoup de questions. Les autorités parlent, mais au niveau des recherches dans la police, on ne sait pas », déplore Diallo Diéneba Demb, de la radio privée Kledu de Bamako. « Les autorités françaises et les autorités judiciaires maliennes, levez-vous pour qu’on sache la vérité sur l’assassinat de nos confrères », lance Boukary Daou, directeur de publication du quotidien Le Républicain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.