Ebola: le Sénégal réouvre sa frontière avec la Guinée

Un scientifique analyse des prélèvements de sang pour étudier le virus Ebola.
© REUTERS/Misha Hussain

En mars dernier, le Sénégal avait décidé de fermer sa frontière dès l’annonce de l’existence d’une épidémie de fièvre Ebola en Guinée voisine. Le ministre de la Santé avait présenté une batterie de mesures de prévention et de contrôle afin de limiter les risques de contamination. Après plusieurs semaines de surveillance, Dakar décide de rouvrir sa frontière ce mardi matin.

Dans un communiqué diffusé ce lundi, le ministère sénégalais de l’Intérieur justifie la réouverture de la frontière par « l’évolution positive de cette épidémie ». Cette décision intervient quelques jours seulement après que le président guinéen ait donné des assurances sur le contrôle de l’épidémie dans son pays.

Maintien du dispositif d'alerte

Bien que le danger semble moindre pour Dakar, le département de la Santé assure maintenir son dispositif d’alerte dans l’ensemble des structures sanitaires. Par ailleurs, pour Dakar, cette mesure est une manière de tenir compte de l’importante communauté guinéenne présente dans le pays. En effet, la fermeture de la frontière avait suscité incompréhension et gêne de la part des particuliers et des transporteurs.

Par vigilance, tous les marchés hebdomadaires du sud du pays avaient été fermés, notamment celui de Diaobé, qui voit chaque semaine affluer des milliers de commerçants des pays voisins, dont la Guinée. Les commerçants guinéens s’y approvisionnent essentiellement en matériaux de construction. La fermeture de cet important marché et de la frontière avait, selon la Chambre de commerce de Kolda, « réduit de manière drastique les activités économiques de la région sud ».