Republier
Mali

Mali: visite incertaine de Moussa Mara à Kidal ce samedi

Des soldats de la Minusma montent la garde devant le gouvernorat de Kidal, le 15 novembre 2013.
© REUTERS

Le Premier ministre malien effectue sa première visite dans le Nord depuis qu'il a été désigné pour conduire le gouvernement du pays. Ce samedi 17 mai, il est prévu que Moussa Mara se rende à Kidal, toujours en partie contrôlée par les groupes rebelles touaregs. Une visite incertaine.

Le Premier ministre malien pourra-t-il se rendre ce samedi comme prévu à Kidal ? Certains disent « non et non », d’autres avancent un « oui » timide. En tout cas, la situation à Kidal reste plutôt vive.

Pensant que le Premier ministre Moussa Mara arrivait sur place ce vendredi, quelques centaines de civils, spontanément mobilisés pour certains, manipulés pour d’autres, ont pris d’assaut l’aérodrome de Kidal pour empêcher l’avion d’atterrir. Des échauffourées ont éclaté entre les forces de l’ordre présentent sur les lieux et les manifestants. Au moins quatre civils ont été blessés.

Des tirs de sommations qui ont fait trois blessés côté manifestants d'après la MINUSMA. Une situation tendue, complexe...
Journée de tensions à Kidal...
17-05-2014 - Par Guillaume Thibault

→ A (re)lire : Mali : le Premier ministre à Tombouctou pour relancer l’activité

Vendredi toujours, des ministres maliens venaient en précurseurs à Kidal, mais leur avion a fait un demi-tour forcé, la piste d’atterrissage ayant été à nouveau occupée par des manifestants. Des manifestants touaregs qui scandent des slogans séparatistes.

Ce samedi, tous les regards seront donc tournés vers Kidal. Certains parient : à la place de l’avion, le Premier ministre Moussa Mara pourrait emprunter un hélicoptère pour se poser directement à l’intérieur de la ville. On verra bien. En attendant, le constat est là : des trois capitales régionales du Nord, Kidal échappe toujours au contrôle total du gouvernement malien.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.