Burundi: HRW inquiète après l’arrestation de Pierre-Claver Mbonimpa

Pierre-Claver Mbonimpa, président de l'Aprodh au Burundi
© martin ennals award / capture d'écran

Suite de l'arrestation de Pierre-Claver Mbonimpa, le président de l'Association pour la protection des personnes détenues et des droits humains (Aprodh) au Burundi. Le défenseur des droits de l'homme est officiellement poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat. L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch se dit très préoccupée, et demande sa libération, évoquant des accusations douteuses.

C’est le défenseur des droits humains le plus éminent au Burundi. C’est quelqu’un qui est connu depuis très longtemps.

Carina Tertsakian
19-05-2014 - Par Sébastien Nemeth

A (RE)LIRE : Burundi: première audition pour le président de l'Aprodh

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.