Republier

Tchad: les avocats lancent une grève illimitée

Une rue de Ndjamena, la capitale du Tchad.
© Getty Images/Anthony Ham

Au Tchad, les avocats entrent en grève illimitée à partir de ce lundi 19 mai. Ils protestent contre des poursuites engagées contre certains de leurs confrères et un huissier, accusés par le parquet d’escroquerie dans le cadre d’un conflit social. Les huissiers de justice menacent aussi de suivre le mouvement, paralysant l’appareil judiciaire.

Après avoir arrêté le travail pendant trois jours la semaine dernière, les avocats ont décidé d’entrer en grève illimitée à partir de ce lundi. A l’origine de la colère des hommes en toge, l’arrestation il y a dix jours d’un avocat et d’un huissier sur ordre du procureur qui les accuse d’avoir escroqué une ONG américaine, condamnée par la justice dans le cadre des conflits sociaux à payer plus de 140 millions de francs CFA.

Selon le procureur, une négociation a permis de diminuer de moitié le montant de la condamnation. Or en percevant l’intégralité de celui-ci, les avocats du cabinet Padaré et l’huissier Hissein Ngaro ont fait preuve d’escroquerie. « Faux », répliquent ces derniers indiquant qu’il n’existe aucun document qui atteste de la négociation, qui de toute façon ne peut prévaloir sur une décision de justice.

  → A (RE)LIRE : Au Tchad, les huissiers se sentent menacés

Pour le bâtonnier de l’Ordre des avocats, le mouvement de ce lundi vise surtout à appeler au respect de la loi. « L’Ordre des avocats ne se laissera pas faire et usera de tous les moyens légaux pour démasquer ceux qui croient se servir injustement de la justice pour assouvir leur intérieur égoïste et sadique, mais aussi pour ternir l’image du Tchad, tonne Maître Abdou Lamian Ndoubalo. Le barreau entend les faire poursuivre et sanctionner conformément aux lois en vigueur. »

Les huissiers, qui sont aussi concernés, risquent de rejoindre le mouvement de grève, paralysant ainsi la justice au Tchad.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.