Côte d’Ivoire: le Parlement se penche sur la réforme de la CEI

Siège de l'Assemblée nationale à Abidjan, Côte d'Ivoire.
© Wikimedia

Le Parlement ivoirien examine à partir de ce mardi le projet de loi sur la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI). Il s’agit du deuxième texte présenté aux députés, après le retrait d’une première mouture qui avait été rejetée par l’opposition, mais les modifications apportées ne l’ont toujours pas convaincue.

En faisant passer les membres de la future Commission électorale indépendante de 13 à 17 personnes, le gouvernement ivoirien pensait avoir calmé les critiques visant son projet de loi. Mais selon certains membres de la société civile, ce n’est pas le nombre qui pose problème, c’est plutôt la composition interne, qui fait la part belle au gouvernement et aux partis politiques, au lieu de confier la CEI à des experts issus de la société civile. Un point de vue qui aura du mal à prospérer.

Les partis politiques de la majorité et ceux de l’opposition s’entendent sur une chose, le maintien de leurs représentants au sein de la Commission électorale indépendante. L’une des rares exceptions qui confirment la règle étant l’ex-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Koulibaly, qui souhaite « que les partis politiques sortent de la Commission électorale ».

A (RE)LIRE : Côte d’Ivoire: modification du projet de loi sur la réforme de la CEI

Ce n’est pas l’avis de l’Alliance des forces démocratiques, dont fait partie le FPI. Elle a reçu la semaine dernière la visite du groupe parlementaire du PDCI, le principal allié du RDR, le parti présidentiel au sein du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Les députés du PDCI ont d’ailleurs rencontré d’autres responsables de l’opposition et des leaders d’opinion. Une démarche qui n’a pas été entreprise à l’insu du RDR et dont l’objectif est d’arriver à une Commission électorale consensuelle.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.