Republier
Afrique du Sud

Afrique du Sud: le procès pour tentative d'assassinat de Nyamwasa touche à sa fin

Les six personnes suspectées d'avoir tenté d'assassiner l'ex-chef d'état-major rwandais Kayumba Nyamwasa en juin 2010. (Photo prise lors du procès, en 2012).
© AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

En Afrique du Sud, le procès pour tentative d’assassinat contre l’ancien général rwandais, Kayumba Nyamwasa, touche à sa fin. Six personnes, dont trois Rwandais, deux Tanzaniens et un Ougandais comparaissent lors de ce procès. Ils sont accusés d’avoir tenté d’assassiner l’ancien chef d’état-major rwandais - qui vit en exil à Johannesburg - en juin 2010. La défense et le procureur ont terminé leur plaidoirie et réquisitoire ce jeudi 22 mai. Le verdict est attendu en août.

Sur le banc des accusés se trouvent six personnes qui plaident non coupables et sont accusées de tentative d’assassinat. Parmi elles, figurent le chauffeur du général Kayumba Nyamwasa - accusé d’avoir fourni des renseignements sur les mouvements du général - le présumé tireur et un homme d’affaires rwandais, accusé d’être l’organisateur des tentatives d’assassinat.

Le procureur estime avoir un cas solide contre les six hommes, à savoir des témoignages, des confessions, des communications téléphoniques et des sms interceptés qui établissent les liens entre les six hommes et définissent le rôle des uns et des autres.

Mais pour les avocats de la défense, les accusations du procureur ne reposent pas sur des preuves suffisamment solides. En effet, certains des témoignages ont été rétractés ; les communications proviennent de téléphones utilisés par plusieurs personnes et l’arme du crime n’a jamais été retrouvée. Seul le général rwandais a pu identifier le tireur. Le procès dure depuis trois ans. Le juge s’est donné deux mois pour étudier le dossier.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.