Republier
Libye

Libye: l’avertissement d’Ansar al-Charia à Khalifa Haftar

Mohammed al-Zahawi, leader d'Ansar al-Charia en Libye devant la presse le 27 mai 2014 à Benghazi.
© REUTERS/Esam Omran Al-Fetori

Mardi, le leader d’Ansar al-Charia en Libye a mis en garde les Etats-Unis contre toute ingérence en Libye, et Khalifa Haftar contre la poursuite de son opération. Le week-end dernier une offensive avait été lancée par ce général à la retraite contre les groupes extrémistes et les islamistes.

Lors d’une conférence de presse retransmise par une chaîne libyenne, Mohammed al-Zahawi, à la tête du groupe extrémiste Ansar al-Charia a mis en garde mardi les Etats-Unis et Khalifa Haftar.

 → A (RE)LIRE : En Libye, le général dissident Khalifa Haftar tente le coup

Ce dernier, un général à la retraite, a lancé la semaine dernière une opération visant selon lui à « purger la Libye des groupes extrémistes ». Pendant une dizaine de minutes, le chef d’Ansar al-Charia a quant à lui prévenu que si Khalifa Haftar poursuivait sa campagne, des combattants de la région entière pourraient venir se battre, comme en Syrie.

« Soutien » américain

Il a également accusé les Etats-Unis de soutenir Khalifa Haftar. Selon lui, c’est l’Amérique qui l’a poussé à lancer la Libye dans la « guerre et un bain de sang ». Si les Etats-Unis intervenaient en Libye, ils pourraient subir un sort pire qu’en Somalie, en Irak ou en Afghanistan, a-t-il menacé.

Le groupe extrémiste est régulièrement accusé d’être responsable de l’attaque contre le consulat américain de Benghazi en septembre 2012, qui avait coûté la vie à l’ambassadeur et à trois autres Américains.

Ansar al-Charia est très présent dans l’est de la Libye. Depuis plusieurs mois, il s’est également implanté à Syrte, la ville du colonel Kadhafi, mais aussi à l’ouest de la capitale, dans la ville de Sabratah.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.