RDC: le calendrier électoral local contesté par l’opposition

Vital Kamerhe, candidat à la présidentielle du 28 novembre 2011, lors d'une conférence de presse.
© RFI/Bruno Minas

La coalition « Sauvons le Congo » rejette le calendrier pour les élections locales présenté par la commission électorale. Pour ces partis d'opposition, il s'agit d'un passage en force du président de la Céni, l'abbé Malu Malu, alors que opposition et majorité sont en discussion sous l'égide de la communauté internationale pour établir une feuille de route devant mener aux élections prévues d'ici à 2016. Vital Kamehe, président de l'UNC et membre de la coalition « Sauvons le Congo », critique l'absence de concertation.  

D’après la Commission électorale indépendante (Céni), ces élections auront lieu en 3 temps : d'abord le 14 juin pour les conseillers communaux, le 29 août pour les conseillers urbains et enfin le 15 octobre pour les maires. Mais pour l'opposition, la Céni est passée en force alors que des discussions sont justement en cours entre pouvoir et opposition sur les futures élections. Vital Kamerhe, président du parti d'opposition congolais UNC, et membre de la coalition «Sauvons le Congo», critique les méthodes du président de la Commission.

le président de la commission aurait dû attendre avant de communiquer ce calendrier. Attendre de voir si un compromis était trouvé entre l'opposition et le pouvoir.
Vital Kamerhe
29-05-2014 - Par Sonia Rolley