Sénégal: vers l’apaisement dans les universités?

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a prononcé en tout cas mercredi 28 mai la relaxe des 22 étudiants de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar .
© DR

Va-t-on vers l’apaisement dans les universités du Sénégal où les étudiants observent une grève illimitée ? Le tribunal des flagrants délits de Dakar a prononcé en tout cas mercredi 28 mai la relaxe des 22 étudiants de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar poursuivis pour rassemblement illicite, destruction de biens, violences et voies de fait.

Les 22 étudiants avaient été arrêtés suite à des manifestations pour le paiement de leurs bourses notamment et l'inscription de certains de leurs camarades en année de master. Des manifestations qui ont donné lieu à d’importants saccages et à une répression policière assez brutale. Une nouvelle qui va dans le sens de l'apaisement pour l'un des avocats des étudiants, maître Moustapha Dieng.

Personne n'est pour la casse. Les étudiants ne sont pas des voyous...
Maître Moustapha Dieng
29-05-2014 - Par Carine Frenk

Les 22 étudiants risquaient 3 mois de prison ferme. Ils sont relaxés au bénéfice du doute. Les avocats de la défense sont satisfaits. Dehors, devant la salle, c’était le soulagement pour les étudiants venus soutenir leurs camarades.

Demain vendredi, autre procès sous surveillance, celui d’Apollinaire Diatta, l’un des leaders du mouvement estudiantin.