Republier
Afrique du Sud

Afrique du Sud: petite victoire des producteurs de platine face aux syndicats

Mine de platine de Marikana, Afrique du Sud.
© Dean Hutton/Bloomberg via Getty Images

En Afrique du Sud, les compagnies minières dans le platine, dont les employés sont en grève depuis plus de quatre mois, remportent une petite victoire. En effet, lundi 2 juin, un tribunal leur a accordé le droit de contacter directement les mineurs afin de leur faire une nouvelle offre salariale.

Le tribunal du travail a donné raison aux producteurs de platine. Les mineurs ont le droit de choisir par eux-même s’ils veulent retourner travailler ou non. Il y a quelques semaines, deux des compagnies minières avaient lancé une campagne de SMS pour inciter leurs employés en grève à revenir à la mine.

Les compagnies estiment que le syndicat, avec qui elles négocient, bloque toute solution à cette grève et avaient entrepris de contacter directement les grévistes. Dans leur message : leur dernière offre salariale rejetée par le petit syndicat Amcu.

Le syndicat lui a porté l’affaire devant les tribunaux estimant que cette campagne a surtout servi à attiser les tensions dans le bassin minier. Mais ce lundi, un tribunal a donc donné raison aux producteurs de platine.

« Nous avons arrêté nos SMS alors qu’il y avait une médiation au tribunal et nous n’avons pas communiqué avec nos employés. Mais aujourd’hui, nous sommes encouragés par cette décision et nous allons reprendre notre campagne auprès de nos employés », explique Impuma Sitole, le porte-parole d’une des compagnies minières.

Un échec pour le syndicat Amcu qui tente d’éviter une reprise du travail lors qu’après quatre mois de grève, de nombreux mineurs sont financièrement à bout de souffle.

→ A (RE)LIRE :En Afrique du Sud, l’extrême pauvreté des mineurs de Marikana

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.