Republier
Afrique du Sud

Afrique du Sud: journée décisive dans le secteur du platine

Le syndicat Amcu, présidé par Joseph Mathunjwa, ici au milieu des mineurs grévistes à Rustenburg, le 23 janvier 2014, a rejeté l'offre des compagnies minières d'une revalorisation progressive des salaires.
© REUTERS/Siphiwe Sibeko

En Afrique du Sud, c’est une journée décisive aujourd’hui, lundi 9 juin 2014, pour tenter de mettre un terme à la crise qui sévit dans le secteur du platine et qui ralentit l’économie sud-africaine.

Depuis le 23 janvier 2014, 80 000 mineurs sont en grève à l’appel du syndicat radical Amcu qui réclame un salaire net de base de 860 euros par mois (12 500 rands) pour les mineurs. Ce mouvement social très dur touche les trois principaux producteurs de platine mondiaux : Anglo American Platinum (Amplats), Impala Platinum et Lonmin. Ce week-end, le ministre sud-africain des Mines, Ngoako Ramatlhodi nommé le 26 mai 2014, a été très clair ce week-end : « Je me retirerais des négociations si (le syndicat Amcu et le patronat) n’arrivent pas à un accord lundi », a-t-il fait savoir.

Equipe de médiation nommée

Ces deux dernières semaines, le nouveau gouvernement a redoublé d’efforts pour résoudre la crise qui touche le secteur du platine. Une équipe de médiation a été nommée pour trouver un accord sur les salaires. Les compagnies minières ont déjà accepté d’augmenter progressivement la paie des mineurs pour atteindre 860 euros nets par mois d’ici 2017. Mais le syndicat Amcu a rejeté cette offre, estimant que les salaires doivent être revalorisés dès à présent.

« Motivations politiques »

Face à ce blocage, le secrétaire général de l’ANC, Gwede Mantashe, a estimé que la grève pouvait avoir des « motivations politiques ». Selon lui « des forces étrangères » chercheraient à déstabiliser l’économie sud-africaine. Le leader d’extrême gauche, Julius Malema, est également pointé du doigt. Si la nouvelle tentative de médiation du gouvernement échoue, ce sera en tout cas un « bien triste lundi », a prévenu le ministre des Mines.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.