Republier
Comores France

Comores: pour certains Anjouanais, le rêve de Mayotte subsiste

L'archipel des Comores, dans l'Océan Indien.
© diplomatie.gouv.fr

En mai 2007 à Anjouan, des soldats fidèles à Mohamed Bacar prennent le contrôle de l'île. Leur objectif : obtenir l'indépendance et se rapprocher de fait de l'île voisine française de Mayotte. Ce putsch aboutira en mars 2008, à l'intervention de soldats envoyés depuis Moroni, soldats appuyés par des militaires de l'Union africaine. Anjouan réintègre alors l'Etat des Comores. Mais aujourd'hui, certains habitants d'Anjouan souhaitent toujours se rapprocher de la France, se rapprocher de Mayotte. Reportage à Matsumudu. 

Peint sur les murs, affichés dans les rues, toujours le même message: « Aussi longtemps que la terre tournera Mayotte comorienne le restera ». Un message politique loin d'être partagé par tous les habitants de la médina. Car Mayotte qui est visible depuis la côte, est considérée comme la petite soeur d'Anjouan. Pour Mazamba, ingénieur à la retraite, le rapprochement est logique. « Cela ne fait plus de débat parce qu’il y a déjà un rapprochement entre Mayotte et Anjouan, explique t-il. Une proximité géographique. Ensuite, il y une approche culturelle, une approche de tout ».

L'envie de tisser des liens avec la France est également économique. Mohamed estime que les dirigeants d'Anjouan sont incapables de gérer le pays : « Le pays va très mal. On est dans un pays aveugle. Aux Comores comme en Afrique, la justice est morte, la démocratie est en deuil ».

Si certains Anjouanais espèrent toujours ce rapprochement avec Mayotte, les autorités françaises le rejettent. Mohamed est enseignant et il l’a compris. « Non, ce n’est pas fini. Mais la France n’a pas voulu de nous. Cela fait longtemps que l’on a là les drapeaux français. Nous aimons toujours être Français, mais la France n’a pas voulu de nous » regrette t-il.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.