Republier
Burkina Faso

Burkina Faso: l’UPC en rangs serrés pour la présidentielle de 2015

Zéphirin Diabré, au centre, à la sortie du congrès de l'UPC, le 22 juin 2014.
© RFI/Yaya Boudani

Au Burkina Faso, l’Union pour le progrès et le changement a tenu durant le week-end son premier congrès ordinaire. Un congrès qui a permis au parti dirigé par Zéphirin Diabré de fusionner avec deux autres partis politiques et de réaffirmer leur volonté de briguer le fauteuil présidentiel en 2015.

Au moment où le pays est partagé entre partisans et opposants à la tenue d’un référendum sur la limitation du mandat présidentiel, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) s’est réunie ce week-end. A l’issue de ce premier congrès ordinaire, l’UPC, la deuxième force politique du Burkina Faso à l’Assemblée nationale se prépare pour la conquête du pouvoir en 2015.

Sans cacher les ambitions du parti, Zéphirin Diabré a annoncé que l’UPC désignera bientôt son candidat pour la présidentielle de 2015 : « 2015 c’est l’année de l’élection présidentielle et le rendez-vous plus qu’historique de l’alternance. En tant que parti majeur de notre échiquier politique, l’UPC ne peut pas et ne doit pas rater ce rendez-vous. Nous allons nous réunir bientôt en congrès extraordinaire pour désigner votre candidat ».

Selon le président de l’Union pour le progrès et le changement, il faut que le parti soit techniquement prêt à travailler pour évoluer du statut de parti contestataire à celui d’un parti gestionnaire car, dit-il : « il sera plus difficile de réussir l’alternance que le changement, tant les attentes des Burkinabè sont immenses ».

Et de s’expliquer : « Quand on est opposant on est d’abord contestataire on dit non au Sénat, non au référendum. Pendant qu’on dit ça, il faut se préparer pour que le jour où les Burkinabè vous donnent le pouvoir vous puissiez rapidement commencer à travailler et mettre à nouveau des réformes et avoir des résultats. C’est pour cela que je dis qu’il est plus facile et il sera plus facile à l’opposition de réussir l’alternance que le changement ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.