Republier
Nigeria

Nigeria: à Kano, un nouvel attentat porte la «marque» Boko Haram

En 2012, une série d’attaques avait fait 185 morts à Kano. Le groupe islamiste Boko Haram avait revendiqué ces assauts.
© Reuters/Stringer

Au moins huit personnes ont été tuées et douze blessées dans l'explosion d'une bombe, lundi 23 juin, dans une université de Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria. L'attentat n'a pas été revendiqué mais il porte la marque des insurgés islamistes de Boko Haram. Après plusieurs mois de répit, ils ont repris leurs attaques sur Kano ces dernières semaines et ciblent régulièrement des écoles et des universités. La bombe a explosé alors que de nombreux étudiants se trouvaient dans l'établissement pour s'inscrire pour la rentrée prochaine. Cet homme a été témoin de l'explosion. Il souhaite que les autorités mettent fin à la corruption au sein de l'armée et que les forces de sécurité redoublent d'efforts pour mettre fin aux attaques des insurgés.

Notre sécurité est très mal assurée

Un témoin de l'attentat
24-06-2014 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.